26/06/2006

citation illustrant "Rosa"

" Le racisme est bien l'infirmité la plus répugnante parmi les diverses laideurs de l'humanité." De Claire Martin

Rosa chanté par Pascal Obispo

Quand d'obéir dégoute
On s'enfonce dans la vase
Y a toujours une goutte
Qui fait déborder un vase

Et puis se voir dire non
Enfin, enfin le dire
Pour respirer à fond
Se soulager du pire

C'était çà ou crever
Sans fierté à genoux
Quand y a rien à rêver
Qu 'est ce qu'on risque après tout

T'avais rien d'mandé là... Rosa
Mais c'est tombé sur toi... ce jour là
Tu a fais le premier pas
Et y a eu Mandela après toi

T'avais rien d'mandé là... Rosa
Mais c'est tombé sur toi... ce jour là
T'as fait qu'ouvrir la voie
T'as eu ce courage là... Rosa

Pour ceux qui dans l'histoire
N'ont pas retenu ton nom... non
Tu es la première Noire
A avoir osé dire non

Parce qu'assise dans un bus
Un blanc voulait ta place
Avec la peur en plus
De le regarder en face

Si tu voyais Rosa
Les routes que tu as faites
Parce qu'un jour tu osa
Simplement tenir tête

T'avais rien d'mandé là... Rosa
Mais c'est tombé sur toi... ce jour là
Tu a fais le premier pas
et y a eu mandela après toi

T'avais rien d'mandé là... Rosa
Mais c'est tombé sur toi... ce jour là
Tu n'as fait qu'ouvrir la voie
Mais tu as eu ce courage là

Rosa (x2)


T'avais rien d'mandé là... Rosa

Rosa (x3)

T'avais rien démandé là... Rosa
Mais c'est tombé sur toi... ce jour là
Tu a fais le premier pas
et y a eu mandela après toi

T'avais rien d'mandé là... Rosa
Mais c'est tombé sur toi... ce jour là
Tu n'as fait qu'ouvrir la voie
Mais tu as eu ce courage là

Rosa (x2)

19:03 Écrit par £mili£ $. dans Paroles+vidéo | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/06/2006

Les moustiques attaquent !!!!!!!tous aux abris ^^

paf le moustique! ^^

 

Eh oui maintenant ce n’est plus « mars attack » mais « les moustiques contre attaque ».

Hier soir ou plutôt tôt dans la matinée, les moustiques ont voulu me faire passer une nuit blanche. Vous vous rendez compte, ces petites bestioles de 4 cm de long ont décidé de me faire passer une nuit de dingue. Alors comment faire pour contrer, pour combattre ces bestioles de malheurs qui ont un malin plaisir de vous vider de votre sang… (Je regarde trop stargate lol)

 

Première solution, que je trouve horrible et inefficace, sont les prises à moustique. En plus de dégager une odeur à réveiller un mort, elles mettent plus de 4 heures à éradiquer ces bestioles…

 

Deuxième solution : la moustiquaire. Mais pour cela il faut un lit en baldaquin ou avoir un plafond super solide. (Ce qui n’est pas mon cas). Cette solution est très efficace pour la nuit…mais si vous voulez dormir sur vos deux oreilles vous avez intérêt à mettre des boule caisse (un truc comme ça… me rappelle plus de l’orthographe exacte lol) et aussi vous avez intérêt à avoir un toilette portatif. Ben oui les envies présentes en plein milieu de la nuit ça arrive.

 

Troisième solution… c’est tout simplement de battre en retraite ou de ne pas dormir la nuit pour surveiller ces chers petites bestioles.

 

Mais une quatrième solution a germé dans mon esprit pendant cette longue nuit (eh oui j’ai décidé de prendre la 3e solution c plus prudent et c moins cruelle ^^). Tout d’abord aller à côté d’un étang et attendre sagement. Quand vous voyez une petite bestioles vertes sortir de l’eau, prenaient là délicatement avec le filet de pêche et l’installait dans votre chambre, en prenant le soin de fabriquer une petite marre à votre nouveau compagnon de jeu. Mais qu’est ce que ça peut bien être cette bêbête qui vous sauvera la vie ? Qu’elle est son nom ? Ben tout simplement le truc vert n’est d’autre qu’un crapaud ou une grenouille bien visqueuse. Essayer de prendre une qui a la langue bien pendante et le tour est joué et vous pourrez dormir sur vos deux oreilles. ^^

 

Bon voila je vous ai dit la solution miracle, j’espère que ce post, un peu farfelue, vous a plu.

Et à + les toons.

15:43 Écrit par £mili£ $. dans Autres | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

02/06/2006

Citation+parole que j'aime bcp

Quand vous réalisez que la nature peut vous tuer, vous devenez humble. De Björk
 

L'hymne de nos campagnes, de Tryo

 

Si tu es né dans une cité HLM
Je te dédicace ce poème
En espérant qu'au fond de tes yeux ternes
Tu puisses y voir un petit brin d'herbe
Et les mans faut faire la part des choses
Il est grand temps de faire une pause
De troquer cette vie morose
Contre le parfum d'une rose

{Refrain:}
C'est l'hymne de nos campagnes
De nos rivières, de nos montagnes
De la vie man, du monde animal
Crie-le bien fort, use tes cordes vocales!

Pas de boulot, pas de diplômes
Partout la même odeur de zone
Plus rien n'agite tes neurones
Pas même le shit que tu mets dans tes cônes
Va voir ailleur, rien ne te retient
Va vite faire quelque chose de tes mains
Ne te retourne pas ici tu n'as rien
Et sois le premier à chanter ce refrain

{au Refrain}

Assieds-toi près d'une rivière
Ecoute le coulis de l'eau sur la terre
Dis-toi qu'au bout, hé ! il y a la mer
Et que ça, ça n'a rien d'éphémère
Tu comprendras alors que tu n'es rien
Comme celui avant toi, comme celui qui vient
Que le liquide qui coule dans tes mains
Te servira à vivre jusqu'à demain matin!

{au Refrain}

Assieds-toi près d'un vieux chêne
Et compare le à la race humaine
L'oxygène et l'ombre qu'il t'amène
Mérite-t-il les coups de hache qui le saigne ?
Lève la tête, regarde ces feuilles
Tu verras peut-être un écureuil
Qui te regarde de tout son orgueuil
Sa maison est là, tu es sur le seuil...

{au Refrain}

Peut-être que je parle pour ne rien dire
Que quand tu m'écoutes tu as envie de rire
Mais si le béton est ton avenir
Dis-toi que c'est la forêt qui fait que tu respires
J'aimerais pour tous les animaux
Que tu captes le message de mes mots
Car un lopin de terre, une tige de roseau
Servira la croissance de tes marmots !

{au Refrain}

23:09 Écrit par £mili£ $. dans Paroles+vidéo | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |